• En 2013 soutien au projet des Jonquiers de Terre de Liens : achat d'une terre agricole dans la zone des Paluds à Aubagne.

    Les Jonquiers

     

     


  • LE MOUVEMENT ZERO WASTE 

     

    http://www.zerowastefrance.org/#le-mouvement

     

    Rejoignez Zero Waste France

     

    Notre appel 

    Inspiré par les actions ambitieuses et fructueuses menées par Zero Waste Europe et 15 groupes locaux Zero Waste en Europe, le Cniid lance Zero Waste France et appelle tous ceux qui le souhaitent à se joindre à cette démarche prônant la sobriété et l’efficacité dans l’utilisation de nos ressources et la réduction du gaspillage et des déchets par l’éco-conception, la consommation responsable, le réemploi et la valorisation matière. La création du mouvement Zero Waste France est une véritable opportunité de tirer le meilleur de toutes les expériences innovantes qui ont contribué, en France comme à l’étranger, à alléger la pression sur nos écosystèmes, à réduire nos déchets et à créer de formidables dynamiques sociales et économiques locales.

     

    Car ces changements ne se feront pas sans l’implication du plus grand nombre, toutes les forces vives de la société sont appelées à prendre part au mouvement. Citoyens, associations, collectivités et administration, élu(e)s et entreprises, nous avons chacun notre rôle à jouer dans la mise en œuvre d’une société Zero Waste, économiquement et écologiquement viable, et socialement innovante.

    Alors rejoignez-nous ! 

     

     

    Une définition 

    Zéro déchet, zéro gaspillage

    Zero Waste est une démarche positive pour aller vers une société zéro gaspillage et zéro déchets, qui suppose la participation de toutes les composantes de la société pour :

    1. En priorité, modifier nos modes de production, afin qu’ils deviennent sobres et efficients dans l’utilisation des ressources naturelles et de l’énergie, et permettent l’allongement de la durée de vie des produits et la réutilisation en toute sécurité des matériaux utilisés;
    2. Développer la réutilisation et le réemploi des produits et matériaux, par le développement des circuits courts, de l’écologie industrielle et de la réparation.
    3. Collecter de manière séparée le plus grand nombre de produits et matériaux valorisables, ce tri à la source étant la condition de réussite d’une valorisation matière maximale.

     

    Zero Waste : pourquoi, comment ? 

    Nos modes de production et de consommation linéaires ne sont plus viables. Il est donc temps d’opérer ensemble un changement de paradigme, en allant bien au-delà de l’objectif européen actuel de devenir une société du recyclage, pour se donner pour ambition de parvenir à une société Zero Waste.

     

    Par leur action, les pionniers du mouvement Zero Waste ont déjà permis dans certaines collectivités de réduire jusqu’à 80% les déchets résiduels, de maximiser le recyclage et la valorisation organique et de développer des emplois locaux dans la réparation et le réemploi, sans surcoût pour la collectivité.

     

    La France est prête à accueillir des démarches aussi ambitieuses.

     

    • Nous pouvons modifier nos systèmes de production pour qu’ils soient plus sobres et efficients dans l’utilisation des ressources naturelles et de l’énergie.
    • Nous sommes capables de concevoir des produits en matériaux recyclés, recyclables et non toxiques, de telle manière qu’ils puissent être réparés et/ou modulables pour allonger leur durée de vie.
    • Nous avons déjà commencé à promouvoir les activités de réemploi et de réparation, notamment dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, et sommes en mesure de faire plus.
    • Nous pouvons améliorer nos collectes séparées pour qu’elles concernent plus de produits et de matériaux recyclables, compostables ou méthanisables.
    • Nous avons les moyens d’identifier les déchets qui ne pourront pas rentrer dans ce cycle vertueux pour faire évoluer ou supprimer du marché les produits ou les matériaux qui posent problème, afin de se passer à terme d’incinérateurs et de décharges.

  • Samedi 1er février, répondant à l’invitation d’ EcoRéseau du pays d'Aubagne, environ 35 personnes, simples individus ou représentants de mouvements se sont rassemblés à l’occasion de la journée d’appel du Collectif pour une Transition Citoyenne.

    Elles se sont ainsi retrouvées, entre 10h et 12h à la Maison de la Vie Associative d’Aubagne pour se présenter, se rencontrer, puis réfléchir ensemble à la question : « Que nous manque-t-il pour reprendre notre avenir en main ? ». Nombre d’associations aubagnaises de transition furent ainsi représentées : Action vélo, Agglo Consommateurs Solidaires, Alteretcom, AMAP (Croquevert et Le Figuier), Baobab café des enfants, Ckankonvaou, Colibris, Collectif association Huveaune, GERES, Gratiféria 13 Aubagne, Habitants groupés 13, Jardilien, Réseau Vert, Sortir du Nucléaire, Terre de Liens, …

     Un cercle productif, à la croisée de belles énergies

    Un temps d’échange d’idées et de propositions de projets d’une heure a suffi pour faire un premier constat et énoncer de belles perspectives, telles que : l’aménagement d’un lieu d’éducation alternative, la création d’une monnaie locale, la mise en place d’un « code de la rue » et d’une maison de vélo, la création d’un restaurant alternatif, d’une « ruche qui dit oui », et le lancement « d’Incroyables Comestibles Aubagne », dont la photo a été faite le lendemain même. Enfin, pour plus de lisibilité, les associations et mouvements présents ont décidé de se rassembler sous le nom de « Collectif de Transition Citoyenne Aubagnaise ». Une liste de diffusion et une page internet rassemblant les infos essentielles devraient rapidement voir le jour.

     Un prochain rendez-vous est donné le 22 février 2014

     

    Rejoignez-nous, aux côtés d'EcoRéseau Pays d'Aubagne, et des autres associations et mouvements locaux, pour participer le 22 février prochain, à la Maison de la vie associative d'Aubagne, à définir ensemble les priorités de notre territoire, et construire des groupes de projets pour passer à l’action ! 


  • Notre Assemblée Générale annuelle aura lieu le lundi 10 février à 18h30 à la Salle Govi de la maison de la vie associative (Les Défensions Aubagne).


  • Le samedi 1er février, le Collectif pour une Transition Citoyenne (http://www.transitioncitoyenne.org) composé de 14 mouvements citoyens (Colibris, Attac, BioCoop, les Amis de la Terre, Enercoop, Terre de Liens, AMAP, ...) lance sa première action d'envergure nationale !
     
    L’association EcoRéseau des pays d’Aubagne, dont la plupart de ses membres sont engagés dans un de ces mouvements, invite tous ceux qui se retrouvent dans les propositions du Collectif de se réunir le samedi 1er février à la Maison de la vie associative à Aubagne  à partir de 9h30 afin de partager nos réalisations et/ou nos projets pour recenser tous ensemble les initiatives de transition citoyenne à porter sur notre territoire d'Aubagne et de ses environs.
     

    Veuillez trouver ci-dessous notre tract d’appel. 

    Télécharger « tract appel 1er février.pdf »

    Transition citoyenne 1er Février