• Projection le jeudi 24 janvier à 18h45 au cinéma Le Pagnol à Aubagne, suivie d'un débat avec un responsable de La Ressourcerie Le Dirigeable, un éco-ambassadeur du territoire, une bénévole de Zéro Waste Marseille.

    Suite à cette projection le collectif transition citoyenne du Pays d'Aubagne organise un "café transition" à la Ressourcerie le Dirigeable le vendredi 8 février à partir de 17h30 : visite de la ressourcerie puis débat pour envisager quelles pistes à mettre en œuvre pour réduire nos déchets.

    Projection "Trashed"

    Projection "Trashed"

     

     


  • Bonne année 2019


  • Lundi 10 décembre 18h45 au cinéma le Pagnol à Aubagne, en présence de la réalisatrice Béatrice Camurat Jaud.

    Crise migratoire, pollution industrielle, chômage record : la ville de Grande-Synthe (59) est un concentré de crises auxquelles l’ensemble de l’humanité devra bientôt faire face.
    Pourtant, sous l’impulsion du maire Damien Carême, citoyens, associations et pouvoirs publics se remontent les manches pour trouver des solutions avec enthousiasme et humanisme. La ville de Grande-Synthe, aujourd’hui en pointe sur les questions de transition écologique, devient un vrai laboratoire du futur.
    Béatrice Camurat Jaud, réalisatrice de ce film documentaire, nous offre un regard sans détour sur les femmes et les hommes œuvrant pour une transition vers un avenir meilleur.

    Projection "Grande-Synthe, la ville où tout se joue"

    Son dynamisme sans faille, Grande-Synthe le doit à Damien Carême, un maire hors du commun. Humaniste engagé, farouche militant de l’écologie, il multiplie les initiatives environnementales et sociales dans sa ville depuis 2001.
    Sa priorité : redonner de la dignité aux hommes. Son engagement concerne tous ceux qui vivent à Grande-Synthe, habitants comme migrants. 30% des habitants de Grande-Synthe vivent sous le seuil de pauvreté. Depuis des années, Damien Carême déborde d’imagination pour améliorer leur quotidien.
    Et il ne s’arrête pas là, ne supportant plus de voir ceux qui dormaient dans la boue aux abords de sa ville, il créé en mars 2016, le camp de La Linière, premier lieu d’accueil humanitaire français de migrants, ce qui lui a valu d’être surnommé “le maire des migrants” par la presse.

     


  • On a 20 ans pour changer le monde… et tout commence par la terre qui nous nourrit.
    Le constat est là : les sols s’appauvrissent, et le mode de production actuelle ne nourrit pas la planète.
    Mais des hommes et des femmes relèvent le défi. Ils sillonnent les campagnes, rencontrent les industriels et expliquent pourquoi le retour à une agriculture biologique est indispensable.
    Leur énergie communicative bouscule les discours et les habitudes et laisse entrevoir un nouveau modèle vertueux pour l’agriculture et les hommes.
    Un autre monde est possible !

    « Vous faites de l’agro-écologie ? » Je suis toujours surpris par cette question et le néologisme qu’elle contient. Je cultive en me contentant d’observer cette palissade, qu’avant les plantes il y a la terre. « 1 heure pour les plantes, 2 heures pour la terre », c’est comme ça que j’ai appris.
    Sitôt que le sol est négligé au profit des seuls végétaux qui sont censés y croître, le mur n’est pas loin. Prendre soin de la Terre, admettre qu’on n’y comprend pas grand-chose hormis qu’elle est fragile et que nous le sommes plus encore.
    Arrêter de cultiver contre ou sans, retrouver le avec. Mais honnêtement, on n’a pas besoin d’être agro-écologue pour ça, paysan suffit.
    Xavier Mathias, formateur à Fermes d’Avenir

    Fruit d’une rencontre entre la réalisatrice Hélène Médigue, et le fondateur de Fermes d’Avenir, Maxime de Rostolan, ce film présente les combats menés par l’association pendant plus d’un an pour accélérer la transition agricole.

    Jeudi 18 octobre au cinéma Le Pagnol à Aubagne

    avec le témoignage de citoyens engagés
    dans la transition agro-écologique

    Projection "On a 20 ans pour changer le monde"


  • Signez l'Appel "Nous voulons des coquelicots"



    Appel "Nous voulons des coquelicots"

     

    Appel "Nous voulons des coquelicots"









    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires