• Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ?
    « Qu’est-ce qu’on attend ? » raconte toutes les initiatives qui permettent à la petite ville alsacienne d’Ungersheim de 2 200 habitants de réduire son empreinte écologique.


    La municipalité d’Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le 21ème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. « L’autonomie » est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis).
    Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?


    L’idée a germé de porter sur grand écran l’histoire exemplaire d’Ungersheim. Une histoire portée par ses personnages, élus ou simples habitants… Jean-Sébastien, jeune intendant de la régie agricole municipale, qui a quitté son métier de vétérinaire pour plus d’éthique. Muriel, co-propriétaire du nouvel éco-hameau construit selon les principes de Bedzed. Christophe et Lili, qui ont converti l’exploitation familiale pour devenir paysans-boulangers. Sébastien, Hayat, Céline, salariés en insertion aux Jardins du Trèfle Rouge. Et bien sûr, Jean-Claude Mench et ses adjoints à la Mairie d’Ungersheim, grands artisans du programme municipal qui articule l’ensemble de ces actions.


    Ils méritaient un film, pour que les initiatives collectives et le bonheur d’agir se répercutent en échos, et que des communes aux quartiers, les spectateurs rassemblés se posent la question titre : « Qu’est-ce qu’on attend ? »

     

    Jeudi 14 juin au cinéma le Pagnol à Aubagne, projection suivie par un buffet

    Projection "Qu'est ce qu'on attend ?"


  • Un projet local à soutenir et porté par le CETA du Pays d’Aubagne :

    Un constat est dressé : comment consommer local sans trop dépendre de la saisonnalité ? La réponse est simple: Un atelier de Transformation Collectif !

    Cet atelier permettra notamment de mettre en pot les produits d’été (coulis de tomates, ratatouilles, gaspacho…) pour pouvoir consommer du local, mais hors saison. De même de nombreuses soupes pourront être transformées en période hivernale, et être consommées toute l’année ! Vous retrouverez ensuite facilement ces produits sur les marchés, magasins de producteurs, et aux points de ventes respectifs des agriculteurs participants.

    Pour en savoir plus : http://jardinsdupaysdaubagne.com/un-don-pour-un-atelier-de-transformation-collectif/

     Vous pouvez aider ce projet en vous rendant sur cette page: https://www.miimosa.com/fr/projets/creation-dun-atelier-de-transformation-collectif



  • Jeudi 19 avril au Cinéma le Pagnol à Aubagne et en présence de la réalisatrice Bérangère Hauet.


    Un buffet à partir de produits locaux sera proposé à la sortie après le débat

     

    En Savoie, dans le massif montagnard des Bauges, pour consommer bio, avant, il fallait descendre à Annecy ou à Chambéry pour faire ses courses.
    Un petit groupe de consommateurs a alors décidé de se réunir en association, Biobauges, pour créer une épicerie qui proposerait à tous des produits bio et des produits locaux : le magasin Croc’Bauges est ainsi né. Un projet conséquent, qui a été possible parce que des personnes se sont regroupées pour le porter...
    A travers les actions et des témoignages de membres de Biobauges, Courts Circuits met en lumière une façon de penser et de vivre le collectif, une manière de faire ensemble et d’agir localement.
    Ici et maintenant, pour le bien commun.
 Une nouvelle proposition de société plus respectueuse, bienveillante et plus durable.

    «Courts Circuits est un projet documentaire qui est né d’une prise de conscience progressive : nous, citoyens, sommes de plus en plus nombreux à nous investir dans des associations, des collectifs pour réfléchir et construire ensemble de nouveaux modes de consommation, d’alimentation, de production d’énergie, d’agriculture, de gouvernance...
    Cela se réalise dans des actions et des projets locaux, concrets, sensés et durables. Derrière ces actions, il y a des personnes qui ont dépassé leur individualité pour se rassembler et travailler ensemble pour le bien commun.
    C’est cette démarche qui m’intéresse et que j’ai eu envie de questionner : qu’est-ce qui pousse une personne à s’engager pour le bien commun ? quelles sont les forces et les limites des actions collectives ?... bref, questionner le collectif et le faire-ensemble ! »                    Bérangère Hauet

    Projection "Courts circuits"


  • Nous relayons bien volontiers cet article paru sur le site d'Action Vélo :

    http://actionvelo.org/2018/03/ 18/aubagne-en-queue-de- peloton-des-villes-francaise- sur-le-velo/

    Il y a encore beaucoup à faire pour la mairie d'Aubagne pour les déplacements actifs ...


  • A l'initiative du Collectif Transition Citoyenne du Pays d'Aubagne un groupe de citoyens est en train de se former.

    Son but : mettre en place une centrale villageoise de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables.

    2 projets sont en cours :

    - du petit hydraulique sur un des béals de l'Huveaune à Roquevaire

    - du photovoltaïque sur des toitures du domaine public et/ou privé sur le territoire d'Aubagne à Auriol, mais aussi à La Ciotat

    Si vous êtes intéressé par ces projets vous pouvez nous adresser un petit message.






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires