• Projection "Grande-Synthe, la ville où tout se joue"

    Lundi 10 décembre 18h45 au cinéma le Pagnol à Aubagne, en présence de la réalisatrice Béatrice Camurat Jaud.

    Crise migratoire, pollution industrielle, chômage record : la ville de Grande-Synthe (59) est un concentré de crises auxquelles l’ensemble de l’humanité devra bientôt faire face.
    Pourtant, sous l’impulsion du maire Damien Carême, citoyens, associations et pouvoirs publics se remontent les manches pour trouver des solutions avec enthousiasme et humanisme. La ville de Grande-Synthe, aujourd’hui en pointe sur les questions de transition écologique, devient un vrai laboratoire du futur.
    Béatrice Camurat Jaud, réalisatrice de ce film documentaire, nous offre un regard sans détour sur les femmes et les hommes œuvrant pour une transition vers un avenir meilleur.

    Projection "Grande-Synthe, la ville où tout se joue"

    Son dynamisme sans faille, Grande-Synthe le doit à Damien Carême, un maire hors du commun. Humaniste engagé, farouche militant de l’écologie, il multiplie les initiatives environnementales et sociales dans sa ville depuis 2001.
    Sa priorité : redonner de la dignité aux hommes. Son engagement concerne tous ceux qui vivent à Grande-Synthe, habitants comme migrants. 30% des habitants de Grande-Synthe vivent sous le seuil de pauvreté. Depuis des années, Damien Carême déborde d’imagination pour améliorer leur quotidien.
    Et il ne s’arrête pas là, ne supportant plus de voir ceux qui dormaient dans la boue aux abords de sa ville, il créé en mars 2016, le camp de La Linière, premier lieu d’accueil humanitaire français de migrants, ce qui lui a valu d’être surnommé “le maire des migrants” par la presse.