• Contribution au PLU d'Aubagne

    Contribution d'ECORESEAU des Pays d’Aubagne à l'enquete publique sur le PLU d'Aubagne 

    On parle de plus en plus pour notre alimentation de circuit court et de bio, mais comment faire si les surfaces réservées aux terres agricoles n’augmentent pas ou diminuent au pire !

    La révision du PLU est un moment fort, et c’est l’occasion d’affirmer la volonté de la municipalité de ne plus perdre de terres agricoles (celles sanctuarisées par le SCOT) et au contraire en profiter pour agrandir la surface des zones A et permettre l’installation de jeunes agriculteurs demandeurs de terres.

    Une telle volonté montrée par notre municipalité éviterait que «certains laissent leurs terres en friches pour pouvoir les faire déclasser et les vendre un bon prix, comme nous l'avons si souvent connu ces 30 dernières années ! »

    Un exemple fort serait de remettre en zone agricole les 40 ha des Gargues en vue de refuser une opération consistant à détruire cette riche terre agricole. Et pourquoi notre commune ne ferait-elle pas un référendum pour demander l'avis de la population comme l’a demandé Jean Reynaud ?

    C’est pour ces raisons que notre association reprend les propositions formulées par Jean Reynaud qui depuis 40 ans défend les zones agricoles d’Aubagne des Paluds à Napollon :

    « conserver nos zones agricoles pour nos générations futures, afin qu'elles puissent permettre l'autonomie alimentaire des aubagnais, en remettant en zone agricole A:

     * la partie nord du secteur UD2 située face au centre de la Louve  ;

     * la zone AUH entre le centre de la Louve jusqu'au 4 chemins du Pin Vert  

     * les secteurs de la Durande et celui autour du chemin de la Sauge, aux Solans, situés en zone AUH

     * le secteur prévu en AUH au Pin Vert, 

     * le secteur situé en UD2 au nord de la Couronne des Pins,

     * les parcelles situées en UD3, de la zone agricole du vallon des Gavots jusqu'aux Bartavelles,

     * le retour des zones de serre -prévues en AUH- situées entre le chemin du Charrel et l'ouest du chemin  du  Bon Civet.

     * à Camp-Major,  la zone inscrite en  AUM entre le garage Citroën et la traverse Ratto 

     * la propriété placée entre le chemin de ceinture et la Maïre,au camp de Sarlier, prévue en zone AUE

     * enfin les 40 ha de la zone agricole des Gargues pour y créer une ferme pédagogique et d'un centre national de permaculture quitte à initier un référendum pour demander l'avis de la population »